Flat-4 turbocompressé : des performances préservées et même en hausse

L1010500.jpg
La "718 Boxster S" a fait grosse impression sur le stand Porsche du Salon de Genève

Du point de vue de son style, ce nouveau Boxster devrait donc remporter tous les suffrages. En sera-t-il de même à la conduite ? Porsche annonce « de nouveaux réglages de châssis et une puissance de freinage accrue, gage de conduite sportive, riche en sensations ». Oui, mais le moteur ? C'est là que le bât blesse. Car pour répondre à des normes antipollution de plus en plus drastiques, le roadster a dû subir un gros «downsizing». Fini, donc, les six cylindres à plat et leur mélodie envoûtante ; bonjour le 4 cylindres à plat turbocompressé, qui permettrait tout de même « une puissance accrue de 35 ch et consommation réduite de 13 % », annonce Porsche. 

Le moteur de ces nouveaux Boxster est basé sur le flat-6 3,0 L turbo de la 911, avec deux cylindres de moins. Le modèle 2,0L reçoit cependant un turbo à géométrie fixe tandis que le 2.5L reçoit une turbine à géométrie variable identique à celle utilisée pour la 911 turbo. Ainsi, en mode Sport ou Sport +, le turbo est maintenu sous pression lors de la décélération ce qui permet d'obtenir une relance instantannée lors de la réaccélération. 

« La suralimentation par turbocompresseur augmente aussi nettement le couple », insiste Porsche. «Ainsi, le moteur deux litres du 718 Boxster offre un couple maximal de 380 Nm (soit 100 Nm de plus que la génération précédente) à un régime compris entre 1 950 tr/min et 4 500 tr/min. Quant au moteur 2,5 litres du 718 Boxster S, il atteint même 420 Nm (soit un gain de 60 Nm) entre 1 900 tr/min et 4 500 tr/min ». Les nouveaux Boxster auraient ainsi une capacité d’accélération accrue et, avec la boîte à double embrayage PDK et le pack sport chrono, pourraient couvrir le 0 à 100 km/h en 4,7 s pour le 718 Boxster (soit 0,8 s de moins que la génération précédente) et en 4,2 s pour le 718 Boxster S (soit 0,6 s de moins). La vitesse de pointe annoncée est de 275 km/h pour le 718 Boxster et de 285 km/h pour le 718 Boxster S. Ce qui en fait, pour les 718 S, les Boxster plus rapides jamais produits.

« Un quart du progrès est imputable au châssis et trois quarts au moteur », a estimé Bruno Kistner, le responsable du projet, soulignant un rendement de 151 ch/L pour le moteur 2.0L et 140 ch/L pour le moteur 2.5L.

L1010528.jpg
Voici le fameux moteur flat-4 turbocompressé qui équipe les nouveaux 718 Boxster

Associé à la boîte PDK, le quatre cylindres turbocompressé affiche une consommation de 6,9 l/100 km, soit un gain de 1,0 l aux 100 km (en cycle européen) pour 158 g/km de CO2. Quant au 718 Boxster S, le moteur Boxer de 2,5 litres avec boîte PDK il annonce une consommation de 7,3 l/100 km (soit une baisse de 0,9 l aux 100 km) pour 167 g/km de CO2.

Autre détail intéressant : contrairement à ce qu'offrent de nombreux constructeurs, Porsche persiste à équiper tous les modèles 718 d’une boîte manuelle à six rapports. Egalement disponible en option, la boîte à double embrayage PDK, sera, elle, dotée de rapports virtuels pour abaisser encore la consommation.

A ceux oserait encore douter de sa sportivité, le constructeur indique l'avoir baptisé 718 en référence à la 718 RSK Spyder de course des années 50… rien que ça ! Et de conclure : «la gamme 718 perpétue la tradition d’un concept quatre cylindres éprouvé tout en s’inscrivant dans la lignée de sportives Porsche de renom». Fermez le ban !

Reste tout de même à savoir quel sera exactement le comportement de ce nouveau Boxster sur route et sur circuit, face notamment aux modèles équipés du flat-6, mais aussi quelle sera la résistance et la durée de vie de ce nouveau moteur turbocompressé, notamment chez les pistards. D'autant que les nouveaux 718 Boxster sont plus chers que les 981, vendus à partir de 56.000 euros (contre 52.865) pour le "718 Boxster" et 68.750 euros (contre 64.790) pour les "718 Boxster-S". Les acheteurs devraient cependant s'y retrouver, car ces nouveaux modèles seront aussi moins taxés par le malus écologique.

En France, les premiers « 718 Boxster » devraient être livrés à partir du mois de juin. Suivront les "718 Cayman" avec là encore une révolution : les coupés seront désormais vendus moins cher que les cabriolet.

L1010526.jpg
Selon Porsche, les nouveaux "718 Boxster" tirent leur ADN du 718 RSK Spyder des années 50